• Menu
  • Menu

Le Laos

Notre coup de coeur de l’Asie

Littéralement charmés, nous revenons de notre séjour au Laos reposés, comblés et heureux … autrement dit, le plein de zénitude ! Presque tout le mois d’octobre 2018 dans le nord du pays, en débutant à Vientiane, la capitale. Nous avons concentré notre excursion dans cette région d’abord parce qu’elle est souvent qualifiée comme la plus belle du pays, et agréablement fraîche à certains endroits situés en montagne. De plus, nous avons décidé de ne pas visiter le sud car il nous apparaissait moins approprié de nous y rendre à cause des inondations et bris de barrages dont cette région a été victime durant la précédente mousson.  Paysages splendides et nature encore bien préservés, petites villes attrayantes et villages tribaux, peuple chaleureux et accueillant, bonne bouffe (vraiment !), le rythme de vie et la sérénité des laotiens nous a fait beaucoup de bien. Bien qu’à l’évidence certains villages soient très pauvres, les habitants semblent se contenter ou du moins s’accomoder du peu qu’ils possèdent. Il y a des enfants partout, et dans les villages nous avons été témoins à plusieurs reprises de leur joyeuse turbulence à la sortie des classes, ou en fin de journée. Nous avons organisé notre voyage nous-même, en évitant le plus possible les agences et les excursions en groupe (pas du tout notre truc !). Comme nous avions un horaire de voyage très souple et que nous n’étions pas en haute saison, nous avons décidé de ne prendre qu’un aller simple pour Vientiane et organiser notre séjour ainsi que notre retour en fonction de l’expérience vécue. Ceci nous a donné beaucoup de latitude dans le choix et la durée des circuits effectués. Avec un bon guide de voyage (dans notre cas le Lonely Planet) et un peu de débrouillardise, il a été facile de visiter les principaux endroits que nous avions identifiés avant le départ. Aucun souci pour se faire comprendre car avec un peu d’anglais, de français, et souvent en utilisant le langage des signes 😉 dans les régions rurales, nous nous sommes fort bien débrouillés. Se sont bien sûr ajoutés des lieux et excursions en fonction des recommandations des hôteliers et touristes rencontrés en cours de route. Voici en résumé le circuit emprunté. Nous avons même poussé l’audace jusqu’à louer une voiture et partir à l’aventure sur les routes sinueuses du nord, expérience très enrichissante et inoubliable !

Le fameux tuk tuk laotien

4 octobre – Arrivée à Vientiane depuis Kuala Lumpur, après un vol sans souci. Nous avions lu qu’il était facile de faire la demande de visa à l’arrivée à Vientiane. Avec une photo passeport en poche et 40 USD, il n’y avait qu’à remplir un formulaire et la procédure devait prenait environ 30 minutes. Et bien, en ce qui nous concerne, la procédure a duré moins de 5 minutes !!  Et après seulement 30 minutes au pays, nous avions des kip (LAK- dollars laotiens), un forfait téléphone et internet gracieusement installés dans notre mobile par la gentille agente Unitel, étions sortis de l’aéroport et dans le bus local en route vers le centre-ville. Depuis l’arrêt de bus, il restait tout de même 3 km à parcourir jusqu’à l’hôtel. Nous avons donc opté pour un tuk tuk, moyen de transport très populaire, surtout auprès des touristes. Mais comme le tuk tuk n’est pas une découverte pour nous et qu’il s’est avéré  onéreux (si on le compare avec les autres moyens de transport collectifs de Vientiane), ce fût une de nos rares expériences avec ce moyen de transport.

Promenade sur les berges de Mékong, Vientiane


La capitale du Laos est située sur la rive gauche du fameux Mékong, fleuve qui traverse le pays de part en part et que nous voyions pour la première fois. La berge est aménagée de promenades et parcs sur une longue distance  et il a été très agréable de s’y promener. Le centre-ville regorge de bons restaurants, petits cafés et boulangeries-pâtisseries, . La nourriture laotienne est excellente, notamment les fameuses soupes-repas. On trouve aussi une belle variété culinaire, de quoi nous combler ! Comme presque tous les principaux attraits étaient situés à moins de 3 km de l’hôtel, nous avons pris plaisir à marcher dans les rues de cette ville tranquille, surnommée le plus grand village d’Asie. Ce qui n’était pas pour nous déplaire

Le Stupa noir
Au parc du Bouddha
Bat that Khao

Après nos promenades au bord du fleuve, nous avons visité le That Dam (Stupa Noir),  Patuxai (arc de triomphe version Laos), Pha That Luang, monument bouddhiste le plus sacré du Laos, et tout près le Bat that Khao (immense Bouddha couché) ainsi que quelques temples autour. Notre seule sortie à l’extérieur de la ville s’est faite en bus local pour aller visiter le parc du Bouddha, à environ 25 km de la ville. Ce parc regroupe plus de 200 sculptures bouddhistes et hindouistes, dont plusieurs sont immenses. Les 4 jours dans la capitale ont passé très vite.

Le décor de notre hôtel-villa


8 octobre – Départ pour Vang Vieng en minibus (15-17 passagers). Comme on exploite à fond l’espace dans ces véhicules, le bus était bondé, avec pour conséquence les valises sur nos genoux. Nous découvrons l’état du réseau routier laotien lors de ce premier déplacement dans le pays, généralement décrit comme en mauvais état … à notre avis, il est dans un état lamentable. Ainsi le trajet de 160 km s’est effectué en 3h30 … et oui, une moyenne de 46 km\h ! Nous avons constaté que la route principale (route 13), qui traverse la région de la capitale vers le nord, est souvent cahoteuse, et sur plusieurs tronçons n’est dégagée qu’une seule voie, conséquence d’éboulements récents ou s’étant produits depuis longtemps, ou encore une partie de route a été tout simplement emportée mais non remplacée, et j’en passe. Bref, du sport extrême, mais dans une ambiance très relax, et des conducteurs prudents, habiles et pas pressés. Mais pour nous occidentaux peu habitués et autres touristes à bord, le soulagement était palpable à l’arrivée !!   Comme il semblait y avoir beaucoup à voir à Vang Vieng, nous avions réservé 4 jours dans un superbe endroit,  Mais pour nous qui ne faisons aucune excursion  «ing» de groupe (trekking, kayaking, biking, et le célèbre zipline, etc etc) le séjour aurait pu être de 2 jours seulement. Vang Vieng est réputée pour toutes ces activités sportives et beaucoup de jeunes y séjournent pour cette raison. Comme nous n’étions pas encore mûrs pour conduire un véhicule et que les activités autour de Vang Vieng étaient souvent situées à plus de 4 kilomètres du centre, nous avons plutôt opté pour des ballades à pied et grimpettes aux alentours du centre, lectures, et siestes  … tout simplement zen !

Point de vue de Pha Ngern
Mont Phousi, vue sur le Mékong, Luang Prabang


12 octobre – Départ pour Luang Prabang, cette fois en optant pour un minivan (7-9 passagers). Beaucoup plus confortable et spacieux. Une chance car le trajet de 185 km qui devait durer entre 4 et 5 heures nous prendra finalement 11 heures. Les aléas de la route – encore moins bien entretenue sur ce tronçon – se sont multipliés sans affecter aucunement l’humeur et la patience du conducteur ! Nous arrivons tout de même fatigués à l’hôtel mais dans une charmante chambre donnant sur la rivière Nam Ou, presqu’à l’embouchure du Mékong. Charmant hotel villa très bien situé, ce qui nous permet de faire  de belles marches au centre de Luang Prabang. Quelle magnifique, agréable et paisible petite ville, avec ses 42 temples bouddhistes, ses belles maisons, ses marchés, ses bons restaurants, On découvre rapidement pourquoi Luang Prabang mérite d’être inscrite à l’inventaire des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est en planifiant notre circuit autour de luang Prabang que nous décidons de louer une voiture. Claude s’est dit que si les laotiens peuvent circuler sur ces routes, lui est capable aussi, et la conduite est à droite 😉 !  Très belle expérience qui nous fera parcourir 1000 km en montagne, un décor de rêve. Étant plus familier avec l’état des routes, Claude prend plaisir à sillonner la région mais notre vitesse moyenne quotidienne ne dépassera pas 30 km/h. À la suggestion de l’agent qui nous louait la voiture, nous avons fait le circuit Luang Prabang /Phou Khoun /Phonsavan /Vieng Xai /Nong Khiaw et retour à Luang Prabang, tout cela en 5 jours. Nous avons pu visité la Plaine des jarres, les magnifiques grottes de Vieng Xai, le décor superbe de Nong Khiaw et l’ascension du Phadeng Peak, tout en s’arrêtant dans des villages de montagnes, où on pouvait toujours trouver un resto servant la traditionnelle et délicieuse soupe-repas.

Sur la route, village de montagne au nord
Plaine des jarres
Point de vue de Nong Khiaw

 Au retour à Luang Prabang, nous avons eu la chance d’assister à la fête des Lumières, qui a lieu depuis depuis des milliers d’années à la dernière pleine lune d’octobre. Cette fête, qui illumine tout le Laos durant 2 jours, est une manière de remercier la «mère des eaux», le Mékong, pour les bienfaits apportés et de faire offrande, demander pardon et se purifier du négatif accumulé durant l’année. la majorité des laotiens déposent ainsi sur les eaux une pièce flottante et illuminée. À Luang Prabang, plus de 20 villages participent aussi au défilé des gondoles. Chaque village présente une gondole multicolore fabriquée à la main et illuminée. Les gondoles, accompagnées par plusieurs villageois, défilent ensuite dans les rues et sont mises à l’eau devant le célèbre temple Wat Xieng Thong. Quel spectacle et quelle ambiance avec toutes ces embarcations flottant sur le Mékong et les nombreux temples illuminés de mille feux !

Une gondole et ses porteurs


26 octobre – Retour à Vientiane, cette fois  en gros bus 2 étages, appelé VIP.  Très confortable pour toute cette route à faire mais plus lent. Il a fallu 12 heures pour parcourir les 340 km. Nous arrivons donc tard à l’hôtel, et après une courte nuit, en route pour l’aéroport à 6h am

27 octobre – Retour en avion sans encombre à Kuala Lumpur, puis bus jusqu’à Lumut et taxi jusqu’à la marina, tout ça en 14 heures … mais sans aucun incident et nous étions full zen !!!

Voir toutes les photos sur Flickr

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *